La presse et les professionnels : ce qu’ils disent de nous

Créé par Daniel AMAR et implanté à Franconville depuis 1978, le THEATRE DES EMBRUNS s’exprime principalement dans la création de spectacles tout publics. D’inspiration classique ou moderne, le répertoire de la Compagnie illustre en 25 spectacles la démarche résolument contemporaine de son metteur en scène.

« La compagnie développe un esthétisme et une recherche propres, tant au niveau de l’écriture que de la mise en scène. Issu d’une double culture – orientale et occidentale – Daniel AMAR mélange dans son univers théâtral, les images et les symboles de ces deux mondes. Dans une alliance du corps et du texte, du passé et du présent, de la réflexion et de l’émotion, son langage théâtral brise les structures narratives traditionnelles et multiplie les angles d’éclairages de destinées humaines ordinaires ou exceptionnelles. » Michel Cérani.

Daniel AMAR et son équipe poursuivent un travail de création théâtrale qui les a menés dans de nombreux festivals : d’Avignon, du Marais, du Val d’Oise, de Poésie à l’Olympia, aux Rencontres Charles Dullin et dans les Scènes Nationales.

ÉCHOS DES PROFESSIONNELS :

« Perfection» est le mot qui convient au spectacle du Théâtre des Embruns : les fiançailles de l’étrange Grégoire. L’humour se mêle au tragique, porté par des comédiens extraordinaires, le regard fixé sur un ailleurs
La Tribune Jurassienne

Grandiose, épuré, sobre. Du dépouillement qui mène à l’essentiel.
Le Journal de l’Île de la Réunion

Une beauté onirique…. une mise en scène raffinée et une distribution inspirée.
Vaucluse Matin

Le jeu des comédiens est très sensuel et leurs tourments justement exprimés.
Le Provençal

Nous tenons dans le Val d’Oise une équipe théâtrale qui respire la passion du théâtre et l’amour du public.
L’Echo Régional

Le Théâtre des Embruns déborde d’une imagination picturale, qui s’exprime clairement d’une manière directe, simple et parfois délirante.
La Gazette du Val d’Oise

… Ce qui m’a également satisfait sur le plan artistique et intellectuel, c’est la qualité de votre travail esthétique. Vous avez su théâtraliser des textes à priori destinés à être lus, et traduire l’humour souvent présent chez Kafka.
Alain Léonard, Directeur du Festival d’Avignon
et Festival théâtral du Val d’Oise

Un spectacle très remarquable, très imagé dû à la clarté et à la précision du travail dans tout son ensemble. Harmonie et jeu des comédiens dont le public se proclame complice. C’est du théâtre.
Kouyaté Sotegui

Daniel Amar et le Théâtre des Embruns tissent une mise en scène intelligente, élégante, chemin intuitif vers les racines de l’écriture.
François Lazaro, metteur en scène

Un des points forts du spectacle est assurément aussi cette gestion quasi cinématographique de l’espace et de l’image. On pourrait dire que vous réglez, dans tous les sens de ce mot, la question de la place du spectateur par rapport au spectacle, car vous la dépassez dans une sorte de magie qui est maîtrise de votre art et générosité dans l’émotion : on est au cinéma, et justement, c’est du THEATRE.
Alain Moget, Responsable Académique
de l’Action Culturelle

Univers beau et étrange comme la mort. Expressionnisme allemand, cinéma muet mêlés dans un théâtre intellectuel et émotionnel pour créer un spectacle révélateur proche de la perfection.
L’Est Républicain

Un spectacle qui bouscule les émotions ! ….. Difficile d’oublier.
Ouest France

Le Théâtre des Embruns nous emporte dans un lieu scénique surprenant où la mort frôle les murs. Spectacle d’une intensité dramatique éprouvante et libératrice comme la vie. Avoir… les antichambres de la mort.
Le Parisien Libéré

Fascinant, envoûtant… déroutant. Performance de comédiens
Jean Marie Boulchez

 … Un spectacle hyper professionnel, un spectacle d’images fortes et originales. Un spectacle de compagnie, comme l’on ne voit plus depuis longtemps, un groupe de comédiens travaillant vraiment en équipe et le résultat est devant vos yeux, vos oreilles. Et pourtant, ce n’est pas facile dans ces villes nouvelles de faire du théâtre qui ne tombe pas dans la facilité.
Du théâtre de création en plus. Du théâtre pur, du théâtre fort. Du bonheur pour les spectateurs. Voilà le Théâtre des Embruns. Jean Paul Farré, comédien et metteur en scène
Du spectacle de Daniel Amar me restent des images fugitives et saisissantes à la fois. Mieux que des images peut-être, des sensations de rêve. Surtout celles créées par ces grotesques et grimaçantes figures familiales dont l’intervention insistante condamne par elle-même le fils de la maison au mariage…
Hubert Jappelle, Metteur en scène

Kafka c’est l’idéal écorché puis persécuté, c’est la recherche douloureuse de la vraie liberté d’expression entravée par une bureaucratie toute puissante, un conformisme étroit et les fantômes du passé. Daniel Amar et ses comédiens dans un remarquable spectacle, nous font partager cette tragédie de l’homme moderne. Grâce à eux, nous voyons que Kafka c’est chacun de nous quand il offre au monde son moi le plus profond, le plus sacré.
Maxime Piolot, Chanteur

Une réflexion au sujet de « La presse et les professionnels : ce qu’ils disent de nous »

  1. Un grand merci à vous, Anne et Daniel, pour cette belle soirée de théâtre.
    Nous avons apprécié la qualité de votre travail, votre grand sens artistique ;
    Le choix harmonieux des textes et des comédiens ;
    Le mélange de l’humour et du tragique ;
    L’émotion de voir ses comédiens en herbe ;
    Tout était réuni. Merci à vous deux pour votre grande maîtrise du théâtre, Merci pour cet instant de magie.
    Un grand, grand BRAVO à vous deux !
    Théâtralement Vôtre,
    Claire et François

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *