« Le masque me donne une liberté nouvelle… »

 

Stage Commedia Dell'Arte

Le ThéatrEcole du Théâtre des Embruns a proposé un stage « Commedia dell’arte » le week-end des 19 et 20 novembre 2016. Témoignage d’un participant…

J’ai chaussé le masque pour la première fois de ma vie.

Étrange, mon visage a disparu et avec lui le regard, l’expressivité, les moues faciales, les mille et un jeux conscients et inconscients auxquels je suis tellement habitué.

Me voici donc obligé de m’exprimer avec le corps, la voix qui sont les miens. Fini la finesse, la psychologie, les mille et une nuances de l’intelligence !

Le spectateur me voit désormais autre que celui que je croyais être.

Le masque me libère des effets que je cherche toujours, de façon plus ou moins consciente, à produire devant les autres. Il me donne une liberté nouvelle : celle de sortir de l’image que je me fais et qu’on se fait ou que je crois qu’on se fait de moi.

Il m’oblige à aller me chercher ailleurs. Dans le corps et ses langages qu’en temps normal j’ai la paresse de négliger. Dans les excès de voix, d’animalité, d’éruptions émotives. Dans cet être primal qui gît en moi et que la bonne éducation, les conventions sociales ont étouffé.

Le masque m’arrache à l’évidence de ce que j’ai l’air d’être, de ce que j’ai l’habitude de croire que je suis.

Grâce à lui, je me réinvente.

Alain Golomb
Décembre 2016

(Cliquez sur les photos pour agrandir – (c) Dominique Gosselin)

1

2

3

4

5

6

8

9

10

11

2 réflexions au sujet de « « Le masque me donne une liberté nouvelle… » »

  1. Etre en pleine lumière et pourtant caché
    C’est l’impression singulière que le masque m’a donné.

    Se sentir soi-même et un autre à la fois
    C’est un étrange dilemme qui rend un peu pantois.

    Mais pouvoir lâcher prise et profiter à fond
    Perdre un peu la maîtrise, quelle belle sensation !

  2. Etre en pleine lumière et pourtant caché,
    C’est l’impression singulière que le masque m’a donné.

    Se sentir soi-même et un autre à la fois,
    C’est un étrange dilemme qui rend un peu pantois.

    Mais pouvoir lâcher prise et profiter à fond,
    Perdre un peu la maîtrise, quelle belle sensation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *